L’idée du projet de création de Zéphir Alsace remonte à quelques années, lorsque le Dr Robert Charles Régis, directeur scientifique de la Société Méditerranéenne des Zéolithes (SOMEZ) s’est intéressé aux zéolithes hydrophobes pour des applications dans le domaine de l'énergétique et a pris contact avec le Dr Joël Patarin, chercheur CNRS, responsable de l’équipe Matériaux à Porosité Contrôlée (MPC) de l’Institut de Science des Matériaux de Mulhouse (LRC7228) au sein de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse (ENSCMu) de l’Université de Haute-Alsace (UHA). Dans ce cadre collaboratif, une zéolithe très hydrophobe a été mise au point par cette équipe, grâce à un procédé particulier de fabrication. Outre son hydrophobie, cette zéolithe présente également une grande stabilité structurale, chimique, thermique et mécanique, ce qui ouvre pour ce matériau un potentiel important d’applications.


Ce fort potentiel industriel, ainsi que la maîtrise d’un savoir-faire détenu par les seuls inventeurs de l’équipe MPC (enveloppe Soleau), ont été à l’origine de la volonté d’exporter ce produit de la recherche fondamentale vers une activité industrielle sous la forme d’un double défi : convertir un procédé de laboratoire à l’échelle industrielle et valoriser le produit par sa commercialisation.